En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Formation Vidéo

Tous les articles (6)
  • Utiliser un SIG : marinetraffic.fr

    Publié le jeudi 9 avril 2015 21:03 - Mis à jour le vendredi 10 avril 2015 10:41

    Proposition d'une étude de cas sur les échanges maritimes mondiaux à retrouver sur ce lien ou à télécharger dans la partie "Dossiers".

    On peut mettre cette proposition en application par le biais d'une séance en salle informatique ou d'un devoir maison. Dans tous les cas, on peut compiler les travaux des élèves grâce à une carte Google Maps.

     

    Ci-dessous, un exemple de formulation pour un DM :

    Pour ce devoir, vous devez vous rendre sur le site Marine Traffic en cliquant ici. Choisissez l'option All vessel et faites une recherche par nom. Pour cela entrez le nom de l'entreprise Maersk et sélectionnez un bateau qui soit un porte-conteneurs (l'expression container ship apparaît après le nom du bateau). Cliquez sur le nom en bleu.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quand vous avez sélectionné votre bateau, une fiche d'information apparaît. Vous devez noter son nom, son pavillon, son port de départ et son port d'arrivée. Chaque jour, notez sa position en précisant la mer l'océan ou le port dans lequel il se trouve ainsi que ses coordonnées (longitude et latitude).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'aide des données collectées, nous obtenons la carte suivante.

     

  • Etudier Tokyo en collège à l'aide de mangas.

    1
    Publié le jeudi 9 avril 2015 23:47 - Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 23:49

    Chapitre G3 - Les lieux de commandement.

     

    Connaître : la mégalopole japonaise.

    Qu'appelle-t-on la mégalopole japonaise ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Questions :

    1- Dans quelle région du pays la population est-elle la plus dense ?

    2- Dans cette région, la population est-elle plutôt rurale ou urbaine ? Justifiez.

    3- Que constate-t-on concernant les densités de population dans la périphérie proche de cette région ?

    4- Indiquez deux problèmes que cette situation peut engendrer dans les villes.

     

    Décrire : un paysage de la mégalopole japonaise.

    Comment est organisé l'urbanisme de la mégalopole japonaise ?

    Page extraite du manga Ushijima, l'usurier de l'ombre de Manabe Shôhei (éditions Kana, 2008).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Réalisation d'un croquis de paysage à l'aide du logiciel Gribouill-i.

    Lien vers la page de téléchargement et de tutoriel du logiciel.

    Décrire : la place de Tokyo dans la mégalopole japonaise.

    Quels liens Tokyo entretient-elle avec la mégalopole et le reste du pays ?

    Réalisation d'un schéma du paysage sur les liens à différentes échelles de Tokyo avec les espaces environnants (local, national, international).

    Réaliser un croquis de synthèse : de Tokyo en tant que métropole mondiale.

    Quels sont les caractéristiques d'une métropole mondiale ?

    Devoir maison sur les quartiers de Tokyo.

    Consignes du devoir :

    Vous devez vous rendre sur la page de l'office du tourisme de la ville de Tokyo en cliquant sur le lien suivant : http://www.yes-tokyo.fr/decouvrir-tokyo-les-principaux-quartiers-de-tokyo/#p6

    Lisez les informations sur chaque quartiers, en particulier concernant leurs descriptions et leurs fonctions. Pour chacune des pages de manga suivante, vous devez indiquer le nom du quartier correspondant en justifiant votre choix puis préciser sa ou ses fonction(s) parmi les trois suivantes : politique, économique ou culturelle.

    Vous rédigerez votre réponse pour chaque vignette sur ordinateur à l'aide d'un logiciel de traitement puis vous l'enregistrerez au format PDF (dans Fichier, il faut cliquer sur l'onglet "Exporter au format PDF..."). Au moment d'enregistrer, vous indiquerez vos nom et prénom comme nom du fichier.

    Vous retournerez ensuite dans l'ENT, et dans Classe puis Histoire-Géographie-Education civique. Là, vous sélectionnerez l'onglet "Dossiers" puis "Devoir maison sur Tokyo". Vous déposerez alors votre fichier PDF dans le dossier.

    La note de l'évaluation tiendra compte évidemment de la justesse des réponses mais aussi de votre réussite dans la réalisation des consignes avec l'outil informatique.

     

    Image 1 : Page extraite de Crok'errance.

     

     

    Image 2 : Page extraite de Ushijima, l'usurier de l'ombre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Image 3 : Page extraite de Shibuya Hachiko Mae, another side.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Image 4 : Page extraite de The World is Mine.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Image 5 : Page extraite de Seizon Life.

     
  • Etudier New York en lycée à l'aide d'un comic book

    3
    Publié le jeudi 9 avril 2015 23:31 - Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 23:32

    En lycée, il peut être intéressant d'étudier ds représentations fantasmées de la ville dans les comic books. Les deux maisons d'édition principales, DC et Marvel, ayant pendant longtemps eu leurs sièges à New York (DC étant progressivement en train de migrer vers la Californie), c'est souvent cette ville qui est représentée en filigrane, en particulier chez les deux plus anciens super-héros, Superman et Batman.

    Si Metropolis et Gotham sont supposées être des villes imaginaires, en réalité elles renvoient explicitement à New York mais pour en montrer des aspects différents. Metropolis est une évocation du film de Fritz Lang et met en avant Manhattan et le CBD alors que Gotham (surnom de New York au XIXème siècle) insiste davantage sur les quartiers industriels enclavés.

    Le comic Man of Steel, bien qu'ancien (1986), met en avant cette dualité à travers les premières pages des épisodes 2 et 3.

    On peut ainsi retrouver certains lieux et délimiter des quartiers de New York propres à chacun des deux univers.

    La comparaison avec une description issue d'une source différente permet de mettre en évidence une organisation socio-spatiale et d'aboutir à un croquis.

    A. Bailly, G. Dorel, Amérique du Nord, Géographie Universelle, Belin-Reclus, 1992.

    Le centre-ville conserve son poids symbolique et, plus difficilement, une partie de son pouvoir économique [...]. De la banlieue au bureau, après le passage obligé dans les îlots miséreux du ghetto, le commuter, ce migrant de tous les jours, se heurte brutalement au centre-ville. Le contraste est frappant entre la pauvreté des quartiers dégradés de la zone de transition, où vit une population exclue de la société de consommation, et l'opulence des gratte-ciel de la réussite économique. La multiplication, dans une aire privilégiée, le CBD, d'immeubles aux styles architecturaux hétéroclites, traduit la puissance économique des grandes entreprises. À chaque époque son style [...]. Le verre se substitue à la pierre, faisant passer les immeubles du style néogothique ou grec ancien au postmoderne contemporain. Récemment, de nouvelles possibilités architecturales donnent des formes plus élancées, des éclatements de façades colorées. Banques, assurances, chaînes hôtelières rivalisent par leur architecture, leur volume et leur luxe. Les enseignes lumineuses rappellent ces noms qui marquent les grands centres-villes : Prudential, Hilton, Sheraton... Pour permettre aux employés et aux congressistes de consommer, les rez-de-chaussée des immeubles s'ouvrent aux commerces: fast-food aux enseignes standardisées des chaînes de toutes sortes, cinémas, théâtres, boutiques de vêtements constituent ce paysage fabriqué que l'on retrouve d'un bout à l'autre de l'Amérique. Le centre-ville porte les signes d'une société conditionnée pour consommer [...]. Le contraste est pourtant brutal entre le luxe de ces édifices privés et les espaces publics, souvent mal entretenus. Sortir d'un gratte-ciel ou du salon luxueux de l'hôtel, c'est être exposé à la ville et à ses risques. Sur les trottoirs défoncés errent, surtout la nuit, les exclus de la société urbaine; l'extérieur devient synonyme d'insécurité, par opposition à l'intérieur confortable des immeubles. La population urbaine centrale change d'ailleurs rapidement entre le jour et la nuit : à 17 heures sortent les cols blancs, progressivement remplacés par une population nocturne, beaucoup plus colorée, issue des ghettos voisins […]. La ville se met à respirer le danger […]. Le centre est fait d'une mosaïque d'activités, chacune ayant sa place de choix. Et, lorsque la nécessité se fait sentir, le centre déborde sur le ghetto voisin, qui à son tour envahit la proche banlieue, selon ce mouvement d'invasions successives si bien analysé par l'école de Chicago. Et l'agglomération continue à s'étendre en tache d'huile, repoussant ghettos et banlieues.

  • Un exemple d'utilisation du logiciel du CNES Terr'Image : la ZIP de Hong Kong

    Publié le jeudi 9 avril 2015 12:59 - Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 21:19

    La séquence présentée comme exemple peut être retrouvée en ligne sur un diaporama Prezi : vous trouverez le lien en cliquant ici.

     

    Le blog du CNES (la tête en l'air) propose d'autres études de cas, en particulier sur les aménagements sportifs, utiles en lycée professionnel en particulier. On pourra ainsi retrouver une page consacrée au stade du Maracana pour la coupe du monde de football 2014 et une autre au site olympique de Sotchi sur lequel le site Géoconfluence a également produit une analyse.

  • Une expérimentation sur l'usage des tablettes en géographie à Tarbes : l'exemple des FTN

    Publié le jeudi 9 avril 2015 20:45 - Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 20:45

    Démonstration pédagogique de l'utilisation de tablettes

     

    Séance de quatrième en géographie

     

    Niveau et thème de programme : Quatrième Les entreprises transnationales . Etude de cas.

     

    DUREE DE LA SEANCE : 2h

     

    Problème à traiter : En quoi la stratégie d'implantation et de développement d'H&M est-elle représentative de celle des firmes transnationales ?

     

    Objectifs de contenu :

    Localiser l'implantation du siège social d'H&M et de ses magasins

    Réfléchir aux facteurs d'implantation

    Notions - vocabulaire : FTN, fast-fashion, hypercentre, verticalité, siège social, pays du Sud / pays du Nord.

     

    Documents / ressources :

    Photo du magasin H&M de Tarbes en document d'accroche

    Texte sur les débuts de H&M (manuel Belin 4ème)

    Visualisation du centre de Stockholm sur Google Earth

    Site H&M

    Carte de l'implantation d'H&M dans le monde

    Applications utilisées :

     

    • Lecteur Pdf afin de lire un extrait du manuel

    • Galerie photo afin de visualiser une photographie prise avec la tablette

    • Application Google Earth pour une localisation

    • Application Evernote pour la prise de notes

     

     

    Compétences / capacités :

    Décrire la stratégie d'une firme multinationale

    Dégager, par écrit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu.

    Lire et employer différents langages : Textes - Graphiques - Cartes - Images - Musique.

     

     

    PLAN ET DEROULEMENT DE LA SEANCE :

     

    Introduction de l'étude de cas avec la tablette Android :

     

    • Observation d'une photographie prise avec la tablette

    • Lecture d'un extrait de manuel numérisé

    • Utilisation de l'application Google Earth pour localiser le siège social de l'entreprise

    • Prise de note avec Evernote

    • Consultation du travail pour la fois suivante avec le cahier de l'ENT

     

    CHAPITRE

    LES ENTREPRISES TRANSNATIONALES

     

    ETUDE DE CAS :

    H&M, UNE FIRME SANS USINES

     

     

    Problématique :

    En quoi H&M est-elle représentative des firmes transnationales ?

     

    I UNE FIRME TRANSNATIONALE IMPLANTEE EN SUEDE

     

    Introduction de l'étude de cas avec la tablette Android :

     

    Identifier une photographie prise avec la tablette (photo du magasin H&M de Tarbes) afin de partir d'un élément de représentation ancré dans le quotidien des élèves.

     

    Lire et expliquer un extrait de manuel numérisé sur l'historique de H&M.

     

    Utilisation de Google Earth pour localiser le siège social de l'entreprise

     

     

    Notion de FTN, de fast-fashion, d'hypercentre, de verticalité, de siège social.

     

    II UNE FIRME DEPLOYEE A L'ECHELLE MONDIALE

     

    Travail à partir du site de H&M sur la localisation des points de vente dans le monde.

    Complément avec une carte du manuel sur H&M dans le monde

     

    Identifier la logique de localisation des magasins H&M

     

    Deuxième séance :Réalisée sans tablettes

     

    III LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D'H&M

     

    Texte sur les sous-traitants

    Texte sur la logistique

     

    Notions : vocabulaire : sous-traitants, flux tendus

     Eléments de réponse à la problématique:

    H&M (Hennes & Mauritz) est une firme transnationale de prêt à porter. Son siège social se situe dans l'hypercentre de Stockholm en Suède.

    Le choix de la localisation correspond au choix fait par les FTN des pays du Nord. Un siège social dans le centre d'affaires ou commerçant d'une capitale d'un pays du Nord. Le quartier où se situe le siège social d'H&M, s'il n'est pas situé dans une grande capitale européenne, se caractérise par une verticalité par rapport au reste de l'espace urbain et la présence de nombreuses grandes enseignes internationales en rez-de-chaussée des immeubles.

     

    L'implantation des points de vente H&M correspond à la logique des FTN avec quatre pôles dominants : Europe, Amérique du Nord et dans une moindre mesure Asie et Moyen-Orient. Les pays qui connaissent le plus de nouvelles implantations étant les Etats-Unis et la Chine.

    Ces marchés étant les débouchés traditionnels des produits des FTN. A noter que si le Moyen-Orient et la Chine sont pris en compte comme marchés émergents, l'Amérique du Sud, dont le Brésil, sont délaissés.

    PLUS VALUE – MOINS VALUE DE LA TABLETTE SUR L'ACTIVITE

     

    Pour cette séance il a été demandé aux élèves de n'amener ni leur manuel, ni leur cahier. En terme de poids cela représente un gain pour l'élève en effet un cahier plus le manuel pèsent 1709 g contre 896 g pour la tablette avec sa housse de protection soit un gain d'environ 800 g sur une seule matière.

    L'idée n'est évidemment pas de se passer du cahier pour chaque séance mais le manuel de 4ème pesant 978 g, la tablette équivaut, en terme de poids, à un seul manuel.

     

    Sur la visualisation de photographies, la tablette offre une bien meilleure résolution en terme de taille de l'image, qualité et résolution qu'un manuel.

     

    L'application Google Earth pour la localisation s'avère très simple sur tablette car tout se fait en écartant les doigts, en effectant une rotation ou des glissements sur la tablette. En terme d'appréhension d'un espace, le module 3d pour les immeubles du centre de Stockholm s'avère très utile pour l'élève afin d'appréhender la notion de verticalité.

     

    Par rapport à la même séance réalisée en salle informatique, l'avantage réside dans le gain de temps et d'installation. Tablette allumée immédiatement, position de la classe face au professeur et non dos à lui comme dans la plupart des salles informatiques. La simplicité d'utilisation des applications, dépourvues de menu, permettent à l'élève de se concentrer sur le sens de la séance et élimine le côté technique.

     

    Il est pour l'instant compliqué d'évaluer l'apport de la prise de notes sur une tablette par rapport à un cahier. Il conviendra d'observer si l'élève reprend plus facilement ses phrases sur une tablette plutôt que de faire un seul jet comme sur un cahier.

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs
Aucun auteur